Exhibition review: Gundula Schulze Eldowy, The Early Years, Photographs 1977-1990

Written for Le Journal de la Photographie online – published in french/english on February 15th, 2012.

Gundula Schulze Eldowy a, dès ses débuts, choisi ses sujets indépendamment de tout projet de commande, contrairement à la majorité des photographes de l’Allemagne de l’Est. Elle photographie, en noir et blanc depuis la fin des années 1979 puis en couleur à partir de 1982, Berlin Est et ses alentours avant de quitter l’Allemagne et de se lancer dans une carrière internationale quelques années plus tard.

C/O Berlin – International Forum for Visual Dialogues expose actuellement ses premiers travaux, séries réalisées entre 1977 et 1990.

L’exposition présente plusieurs séries de photographies, majoritairement prises à Berlin, qui montrent sans détours la tragédie humaine. On y voit des hommes et des femmes, vivants, errants, comme tout droits sortis du roman « Alexander Platz » d’Alfred Döblin. La photographe croise leurs regards et creuse leurs vies, écoute leurs histoires.

De 1979 à 1987, Gundula Schulze Eldowy a photographié Tamerlan, une femme âgée rencontrée un jour dans un parc du quartier de Prenzlauerberg à Berlin. Après avoir pris quelques portraits de Tamerlan, elle écoute ce jour là ce que cette femme a à lui raconter en s’asseyant sur son banc. Cela durera trois ou quatre heures, des échanges de paroles, sans prise d’images. Au moment où elle annonce qu’elle va devoir la quitter, Gundula Schulze Eldowy constate à quel point son départ est vécu comme extrêmement brutal par la personne qui vient de se confier à elle. Détresse de la solitude.

« If you have no story
You’ve had no experiences.
If you’ve had no experiences
You’ve nothing to tell.
If you’ve nothing to tell
You’re lost. »
(Gundula Schulze Eldowy)

La photographe note alors l’adresse de Tamerlan et lui rend visite trois jours plus tard. Leur histoire durera huit ans, retracés par cette série de photographies où nous voyons décliner, chez elle puis à l’hôpital, la santé de cette femme marquée par la vie. Cette histoire est tout aussi touchante que violente et c’est le cas de la majorité des sujets traités par Gundula Schulze Eldowy.

Voici ce que la photographe exprime au sujet de Berlin Est dans les années 1980 :

« Just in time I got to know Berlin in its last days. And it was this milieu which captivated me. The blend of art, subculture, workers, refugees and dreamers gave the city an unexpected magic. Life was not under anyone’s control. It was like water making its on way. I found the official histories were something abstract. My experiences in the streets of Berlin were living history. The spirit of Berlin is like its soil, hard and ossified. Whereby the fractures of the city  do its nature justice most accurately. Here surviving means starting from scratch. Just as day drifts into night, there are cycles vibrating in this city, controlling it. In Berlin, nothing lasts long. Sooner than normal, everything vanishes without trace. »

Gundula Schulze Eldowy est née à Erfurt en 1954. Elle arrive à Berlin à l’âge de 18 ans et entre à l’Academy of Advertising and Design puis étudie la Photographie à l’Academy of Visual Arts de Leipzig entre 1979 et 1984. En parallèle de son travail photographique, elle écrit des poèmes et récits ; elle réalise aussi des montages audio et des vidéos.

Sa reconnaissance internationale est marquée en 1988 par la présentation de son travail aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles. Deux ans plus tard, elle quitte Berlin pour New York, à l’invitation de Robert Frank qu’elle avait rencontré pour la première fois en 1985. Sa carrière se poursuit alors à travers de nombreux pays où elle voyage et travaille : Etats-Unis, Italie, Russie, Egypte, Japon, Pérou, Bolivie, Equateur…

Eva Gravayat

« Gundula Schulze Eldowy, The Early Years, Photographs 1977-1990″
10 décembre 2011 – 26 Février 2012

C/O Berlin, International Forum For Visual Dialogues
Oranienburger Straße 35/36
10117 Berlin
http://www.co-berlin.info

Commissaires de l’exposition : Felix Hoffman, Mathias Bertram
Les travaux de Gundula Schulze Eldowy sont publiés par Lehmstedt Verlag.

Cover photo: © Gundula Schulze Eldowy / C/O Berlin



Follow

    THE PHOTO EXHIBITION ARCHIVE is an online resource of selected exhibitions’ views to inspire curators, artists and art students when thinking about, curating & building exhibitions. Founded by Xavier Antoinet & Eva Gravayat in 2017.

Contact

Eva Gravayat
Currently lives in Berlin
Born in Paris, 1985
evagravayat(at)gmail.com

Copyright

© 2016 Eva Gravayat
All rights reserved